Agoria : « la position économique de Bruxelles est en jeu à cause du ‘tunnelgate’ »

Mercredi 24 février 2016 — La fédération des entreprises technologiques Agoria appelle le gouvernement bruxellois à présenter au plus vite un plan d’action global pour résoudre les problèmes liés aux tunnels. « Sans cela, le ‘tunnelgate’ risque de nuire sérieusement et pour longtemps à la position économique de Bruxelles, estime  Floriane de Kerchove d’Agoria Bruxelles. « La question de la mobilité est actuellement le problème le plus important pour les entreprises bruxelloises. Deux entreprises sur trois ont des difficultés à recruter ou à garder des collaborateurs à cause des problèmes de mobilité et 60% d’entre elles pensent que cela pourrait les pousser à quitter Bruxelles. La fermeture du tunnel Montgomery sera peut-être la goutte d’eau qui fera déborder le vase. »

Par rapport à 2012, le temps de déplacement maison-travail s’est aujourd’hui allongé de 25% en moyenne pour 9 travailleurs sur 10 à Bruxelles. Et la fermeture de plusieurs tunnels provoque en ce moment de nouveaux bouchons. Floriane De Kerchove: « Les différentes autorités de notre pays avaient promis d’investir dans le développement d’un réseau RER, mais il n’est toujours pas en place. En attendant, les tunnels routiers restent un élément indispensable de la politique de mobilité de notre capitale. »

« Entreprises et citoyens sont lourdement imposés dans notre pays. Nous attendons dès lors des autorités publiques qu’elles investissent suffisamment de moyens dans la construction et l’entretien des infrastructures routières. » Agoria plaide pour plus d’investissements dans les infrastructures de base, mais aussi pour une approche ‘Smart city’ et ‘Smart Mobility’: un plan d’action global couplé à une gestion du trafic dynamique et intelligente. Un tel plan intégré a déjà été implémenté dans de nombreuses villes européennes comme au Pays-Bas où les embouteillages ont diminué de moitié en sept ans. Sur la même période, les problèmes de bouchons à Bruxelles ont été multipliés par deux, conclut Agoria.  

Published with Prezly