Celui qui cherche aujourd’hui à nuire à l’économie, fera payer demain l’addition à ses enfants

« La grève ABVV-FGTB de ce vendredi impacte les grandes entreprises de production, pas les PME ni les entreprises TIC. »

Vendredi 24 juin 2016 — La grève de vendredi organisée par le syndicat socialiste se ressent surtout dans les grandes entreprises manufacturières, c’est ce qui ressort d’un sondage réalisé par Agoria.

 

Du fait des absences et des barrages, une grande part de la production dans ces entreprises sera perdue. La plupart des autres entreprises technologiques ne ressentent que peu ou pas d’impact. « Le syndicat ABVV avait fait savoir dans certains media qu’ils cherchaient à ‘nuire à l’économie’. Ils y sont parvenus dans plusieurs grandes entreprises industrielles, » annonce Marc Lambotte, CEO d’Agoria. « De tels dégâts économiques se traduisent à long terme par moins d’investissements dans notre pays. Celui qui vise aujourd’hui ces dégâts économiques, fera payer l’addition plus tard par ses enfants. »

Les entreprises technologiques représentent dans notre pays 275.000 emplois. Aujourd’hui, la grève des syndicats socialistes nuit à des dizaines d’entreprises manufacturières. En Flandre et à Bruxelles, une vingtaine d’entreprises sont touchées par des pertes de production qui varient entre 50 et 100 pour cent. Dans les Provinces de Liège et du Hainaut, la plupart des grandes entreprises de production sont à l’arrêt à cause des barrages. Dans les PME et les entreprises TIC l’impact de la grève est quasi nul.