Agoria sur l’accord salarial : « Un coût salarial en hausse de 4 % qui va coûter des emplois »

Jeudi 12 janvier 2017 — La fédération technologique Agoria se dit prudemment positive au sujet de l’accord salarial qui vient d’être conclu. « Dans le cadre actuel, le maximum a été fait pour sauvegarder la compétitivité de nos entreprises et notre handicap salarial baissera légèrement cette année par rapport aux pays voisins », déclare Marc Lambotte, CEO d’Agoria. La fédération souligne toutefois qu’il sera très difficile de continuer à résorber ce handicap à l’avenir. En cause, le système d’indexation, qui pousse les coûts salariaux à la hausse. « En plus de l’augmentation salariale de 1,1 % sur laquelle les partenaires sociaux se sont mis d’accord la nuit dernière, l’indexation va encore entraîner une hausse importante des salaires. Concrètement, ceux-ci vont augmenter de 4 % au total sur les deux prochaines années. Il nous faudra de ce fait recalculer les chiffres en matière de croissance et de création d’emplois, et je m’attends à une dégradation. »

Agoria se réjouit que les partenaires sociaux réunis au sein du Groupe des 10 aient conclu un accord salarial et convenu que les salaires pratiqués en Belgique ne pourront pas augmenter plus rapidement que dans les trois pays voisins. Agoria souligne cependant que notre pays souffre toujours d’un handicap en matière de coûts salariaux, qui se résorbe trop lentement. « Avec un handicap salarial plus faible, notre pays pourrait attirer davantage d’investissements et créer davantage d’emplois », indique Marc Lambotte.

L’inflation élevée et sa liaison au système d’indexation coûte également des emplois : « Nous avons ici une nouvelle preuve de l’absurdité de l’indexation automatique. Ce n’est pas l’accord salarial, mais bien cette indexation qui provoque la hausse du coût salarial dans notre pays. Les syndicats continuent néanmoins à défendre bec et ongles ce mécanisme destructeur d’emplois. Ce sont les entreprises qui en paient la facture, avec par conséquent moins de création d’emplois. »

L’accord salarial doit à présent être concrétisé au niveau sectoriel au sein de différentes commissions paritaires. Agoria est la plus importante fédération sectorielle de notre pays ; elle représente quelque 300.000 postes de travail.

 

Published with Prezly