Des dizaines d'entreprises technologiques à l'arrêt aujourd'hui

Agoria: “Ce treizième jour d'action depuis l'entrée en fonction du gouvernement menace les investissements dans notre pays"

La production était aujourd’hui complètement à l’arrêt dans la plupart des grandes entreprises de production de l’industrie technologique. C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé par Agoria. En plus des pertes de production subies aujourd’hui, c’est l’image de notre pays auprès des investisseurs qui est menacée, » affirme Marc Lambotte, CEO d’Agoria. « Il s’agit du treizième jour de grève dans nos secteurs depuis l’entrée en fonction de ce gouvernement. Avec ces actions, les syndicats sapent le principal objectif du gouvernement : les jobs. »

Dans toutes les provinces du pays, les plus grandes entreprises de production sont touchées : selon les provinces, ce sont dix à vingt entreprises technologiques qui souffrent partiellement ou totalement de pertes de production. Comme d’habitude, les PME et les entreprises de service TIC sont aujourd’hui épargnées par les actions syndicales.

Lambotte: " Aujourd’hui la CSC parle de respect. Le respect est en effet très important pour chacun. Tant les employeurs que les syndicats doivent faire preuve de respect envers les travailleurs. Car n’oublions pas que la plupart des travailleurs dans ce pays veulent travailler. C’est une minorité, liée aux syndicats, qui immobilise aujourd’hui les grandes entreprises, bloque les gens et nuit à notre économie. Les syndicats ont-ils demandé leur avis à toutes ces personnes qui ne peuvent pas travailler ou rejoindre leur travail aujourd’hui ? "

Marc Lambotte appelle les syndicats à bien réfléchir à l’impact négatif de leurs actions : “ C’est d'autant plus cynique et irresponsable qu'en ce moment même, dans certaines multinationales installées dans notre pays, on décide des investissements. Pourquoi rendons-nous la tâche si difficile à ceux qui souhaitent attirer ces emplois dans notre pays ? "

Published with Prezly