La communauté LGBT bienvenue sur le lieu de travail : Trois quarts des entreprises ne constatent aucune réaction négative entre collègues.

Quatre entreprises technologiques sur dix mènent une politique de diversité.

Jeudi 11 août 2016 — À quel point est-ce difficile pour les lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT) de faire leur coming out au travail ? D'après trois quarts (77 %) des employeurs, c’est possible sans que les collègues réagissent négativement, comme en atteste une enquête qu’Agoria a menée auprès de CEO et HR Managers d’entreprises technologiques. « Pouvoir être soi-même est essentiel pour se sentir bien au travail », lance Marc Lambotte, CEO d’Agoria. « Or, pour qu'une entreprise ait du succès, il importe que ses collaborateurs se sentent bien. » De plus en plus d’entreprises prêtent donc attention à la diversité sur le lieu de travail : quatre entreprises technologiques sur dix mènent ainsi activement une politique de diversité. Et sept chefs d'entreprise sur dix sont convaincus qu’avoir un personnel varié comprenant des LGBT garantit une meilleure ambiance de travail. Cette semaine, Anvers accueille l’Antwerp Pride, le festival annuel de la communauté LGBT.

En tant que partenaire de l’Antwerp Pride, Agoria, la fédération de l'industrie technologique, a réalisé une enquête auprès de ses membres au sujet des LGBT sur le lieu de travail. « L’esprit général régnant au sein des entreprises technologiques est que chacun est le bienvenu pour autant qu'il soit motivé et dispose des bonnes compétences. Par ailleurs, 38 pour cent des entreprises mènent aussi une politique active de diversité (sous toutes ses formes). Parmi ces entreprises, plus de la moitié (56%) accorde de l’importance à plus de diversité dans leurs procédures de recrutement et les managers ayant des responsabilités RH sont sensibilisés à cette question (51%). Dans dix pour cent de ces entreprises, des campagnes sont menées autour de la diversité. Dans 8 pour cent des entreprises, une attention particulière est portée à la problématique LGBT dans le cadre d’une politique diversité. »

Et au travail ?

Sur le lieu de travail également, entre collègues, les LGBT peuvent généralement être eux-mêmes, d’après les résultats de notre enquête. À la question de savoir si les travailleurs peuvent s’affirmer LGBT sans recevoir de réactions négatives de la part de leur collègues, 77 pour cent des entreprises ont répondu positivement. Marc Lambotte: « Cela signifie que dans une minorité des entreprises, cela reste difficile d’être soi-même. Il faut donc continuer à travailler sur cette question, cela n’est manifestement pas encore une évidence pour tout le monde dans notre société, en témoignent la terrible attaque d’Orlando ou les réactions homophobes de  quelques jeunes limbourgeois sur You Tube. » 

« Chez Agoria, nous sommes très clairs : nous embrassons la diversité, qu’elle soit culturelle, ethnique, religieuse ou liée à l’orientation sexuelle des personnes. La diversité sous toutes ses formes a un impact sur la collaboration. Être ouvert, sur le lieu de travail, aux idées et aux personnes différentes, c’est ce qui permet à notre société de profiter des connaissances, de la créativité et du talent de chacun, pour plus d’innovation et de croissance. »

Combien de LGBT dans votre entreprises ?

Dans son enquête, Agoria a demandé aux entreprises combien elles comptaient de personnes issues de la communauté LGBT. Treize pour cent n’en compte aucune. 31 pour cent estiment qu’il y en a 4 à 7 pour cent. Marc Lambotte : « Ces entreprises font probablement une estimation, puisqu’on considère qu’il y a 3 à 8 pour cent d’homosexuels dans la société en général. Une entreprise moyenne de 200 collaborateurs devrait compter environ 16 personnes LGBT. »

La diversité est en tous les cas un point d’attention dans le monde de l’entreprise. À la question : ‘la présence d’une diversité LGBT contribue-t-elle à une meilleure atmosphère sur le lieu de travail ?’ la réponse est clairement oui pour 68 % des répondants.  

 

Published with Prezly