Le Conseiller en prévention 2017 travaille chez Borealis (Beveren)

Mardi 19 septembre 2017 — Kirsten Vanleeuw est le nouveau Conseiller en prévention de l’année désigné par Agoria. La fédération technologique salue ainsi le travail de la responsable du service interne de l’entreprise Borealis, à Kallo (Beveren), pour son approche lors de l’évaluation et de l’ajustement des comportements, qui ne fait aucune différence entre le personnel propre et celui des sous-traitants. Mme Vanleeuw recevra son prix ce soir lors d’un événement organisé par Agoria. La fédération, qui décerne cet Award pour la neuvième fois, entend ainsi récompenser les entreprises qui prennent très au sérieux la sécurité de leurs collaborateurs, tant internes qu’externes. Les derniers lauréats étaient issus des entreprises Volvo Car Gent (2016) et BASF (2015).

Kirsten Vanleeuw : « Mon job de conseillère en prévention est très varié. À certains moments, ce sont des questions de sécurité et de santé qui m’occupent, tandis qu’à d’autres, c’est plutôt la sécurité des processus de production. Lorsque toutes les usines sont à l’arrêt pour des travaux de maintenance ou autres, j’endosse en plus le rôle de coordinatrice de sécurité, qui ne manque pas non plus de défis à relever. Personnellement, je ne conçois pas de veiller à la sécurité en restant assise à mon bureau. J’ai besoin d’être en contact avec les gens et de savoir ce qui passe sur le terrain, où se situent les problèmes. Il est important d’être facilement accessible. Quand une personne s’adresse à moi, mon objectif n’est pas de lui faire la leçon parce qu’on n’a pas respecté certaines règles, mais plutôt de réfléchir avec elle à la mise en place d’une solution adéquate et sûre. Mes quelques années d’expérience en tant qu’opérateur de production m’ont appris ce qui était réaliste. Mon premier conseil aux conseillers en prévention débutants, c’est donc de veiller à être présent sur le terrain, afin de savoir ce que les travailleurs font et pourquoi ils le font. »

Agoria attache beaucoup d’importance à la sécurité sur le lieu de travail, tant pour ses propres membres que pour les donneurs d’ordres actifs dans d’autres secteurs que l’industrie technologique. Des outils tels que les codes de bonnes pratiques et la remise de l’Award en sont quelques exemples concrets.

« La prévention, c’est à la fois éviter de petits désagréments et de grandes catastrophes. Le conseiller en prévention joue donc un rôle fondamental pour toutes les personnes qui travaillent dans une entreprise. À cet égard, il n’y a pas de distinction à faire entre les propres collaborateurs et les collègues actifs pour le compte d’autres entreprises. Ce sont tous des êtres humains qui se lèvent pour aller travailler et doivent pouvoir rentrer chez eux le soir en bonne santé. Kirsten Vanleeuw et Borealis l’ont parfaitement compris et cela fait d’eux des exemples que nous aimons mettre à l’honneur », a déclaré Marc Lambotte, CEO d’Agoria.

Du propylène aux pare-chocs automobiles

L’entreprise Borealis, située à Kallo (Beveren), fabrique selon un procédé de déshydrogénation unique du propylène à partir de propane. Dans une deuxième usine implantée sur le site, ce propylène sert de matière première au polypropylène, qui est utilisé dans toutes sortes d’applications, comme des pièces automobiles, par exemple. «  Nous souhaitons nous améliorer en permanence et visons l’objectif zéro incident ou accident. Il s’agit d’un objectif très ambitieux, tant pour nous-mêmes que pour nos sous-traitants. C’est pourquoi nous dialoguons avec chaque entrepreneur sur sa vision et la sécurité de tous les travailleurs », précise la Conseillère en prévention de l’année.
 
Les points suivants ont particulièrement séduit le jury :
- Les aspects comportementaux étaient fortement présents, l’évaluation et l’ajustement des comportements s’effectuant sans distinction entre les collaborateurs propres et ceux des sous-traitants ;
- La sécurité est fortement ancrée parmi tout le personnel actif dans l’entreprise ;
- Une seule et même personne est en charge de la sécurité, tant pour les collaborateurs internes que pour ceux des sous-traitants, ce qui améliore grandement la communication ;
- La transmission de la culture de la sécurité chez les tiers est très présente : former une équipe soudée avec les sous-traitants et éviter ainsi tout incident.

Nouveau code de bonnes pratiques

À l’occasion de cette remise de prix, Agoria a présenté son nouveau code de bonnes pratiques : « Gestion de l’exposition aux substances lors d’interventions techniques ». Ce code, qui est le sixième de la série, a vu le jour à la demande tant des entrepreneurs que des donneurs d’ordres confrontés à des accidents lors d’interventions techniques dans un contexte de produits chimiques. En collaboration avec des sous-traitants et des entreprises du secteur (pétro)chimique, Agoria a rédigé ce code de bonnes pratiques afin de mieux maîtriser les risques et d’éviter des accidents ou lésions au cours de telles interventions, grâce à des conseils et à des modèles particulièrement utiles.

À propos de Borealis

Borealis est un fournisseur majeur de solutions innovantes dans le domaine des polyoléfines, des produits chimiques de base et des fertilisants. L’entreprise, dont le siège se situe à Vienne (Autriche), occupe aujourd’hui quelque 6.600 personnes dans plus de 120 pays. En Belgique, elle possède trois sites de production de polyoléfines – à Beringen, Kallo et Zwijndrecht – et un centre de services à Malines, pour un total d’environ 900 collaborateurs. Les principaux domaines d’application des produits en polypropylène de Kallo vont des emballages à diverses applications pour le secteur automobile.

Borealis Kirsten