Les ascenseurs sans portes de cabine bientôt munis d’un autocollant d’avertissement

Les ascenseurs sans portes de cabine bientôt munis d’un autocollant d’avertissement

Dimanche 5 février 2017 — Dans notre pays, quelque 25.000 ascenseurs vont être munis d’un autocollant d’avertissement cette année afin de prévenir les accidents. Il s’agit des ascenseurs sans portes de cabine, datant le plus souvent d’avant 1999. En effet, en cas de nouvelle construction, la réglementation européenne impose désormais des portes de cabine. Celles-ci constituent une barrière physique entre la cabine de l’ascenseur et le bâtiment. L’été dernier, deux accidents mortels se sont encore produits dans notre pays dans des ascenseurs non  équipés d’une telle porte. Selon Agoria, la fédération de l’industrie technologique, un quart du parc d’ascenseurs belge ne serait pas équipé de portes de cabine.  

 

Notre pays compte actuellement quelque 100.000 ascenseurs. Dans 25.000 d’entre eux, un autocollant d’avertissement sera apposé dès le prochain entretien par la société de maintenance. Il ne s’agit pas d’une obligation légale mais bien d’une mesure proactive visant à avertir d’un danger potentiel. Les ascenseurs concernés sont ceux qui ont été modernisés au moyen d’un rideau lumineux électronique et qui respectent donc la législation mais présentent toujours un danger, ainsi que ceux qui n’ont pas encore été modernisés.

Afin de garantir la sécurité de l’ensemble des utilisateurs, les ascenseurs doivent satisfaire à un certain nombre d’exigences techniques. L’arrêté royal du 10 décembre 2012 définit l’échelonnement de la modernisation des ascenseurs dans le temps en fonction de l’âge de l’ascenseur concerné.

Pour les ascenseurs mis en service à partir du 1er avril 1984, les premières modernisations devaient déjà être effectuées pour le 31 décembre 2014. Pour les ascenseurs mis en service entre le 1er janvier 1958 et le 31 mars 1984, les premières modernisations devaient être réalisées pour le 31 décembre 2016 au plus tard. Enfin, les ascenseurs mis en service avant le 1er janvier 1958 doivent être modernisés d’ici le 31 décembre 2022.

Il ne doit pas être possible de toucher des parties du bâtiment depuis la cabine en mouvement. Une porte de cabine constitue une protection efficace et est obligatoire pour les ascenseurs dont la vitesse est supérieure à 0,63 m/s. Exceptionnellement, dans le cas d’ascenseurs dont la vitesse ne dépasse pas 0,63 m/s, la Belgique autorise aussi le placement d’un rideau de sécurité électronique. En cas de franchissement du rideau lumineux, l’ascenseur s’arrête.

L’été dernier, deux accidents mortels se sont encore produits, à Huy et à Gand, dans des ascenseurs sans portes de cabine. Des « accidents de container » dans les deux cas : une personne tire un container dans un ascenseur sans portes de cabine. L’ascenseur descend, mais le container ne cesse de heurter le mur et finit par basculer. La personne qui se trouve derrière le container est écrasée entre celui-ci et la paroi du fond. De tels accidents peuvent également se produire avec d’autres objets imposants tels que des vélos, des meubles, un fauteuil roulant, etc. Pour éviter tout problème, il suffit de se placer à côté de l’objet.  

Afin d’avertir les utilisateurs de ces ascenseurs du risque d’accident, Agoria a conçu un autocollant qui sera apposé dans les cabines d’ascenseur concernées par une société de maintenance, lors du prochain entretien.

Pour commander des exemplaires de cet autocollant, vous pouvez envoyer un e-mail à Dirk De Moor : dirk.demoor@agoria.be.

Si vous souhaitez de plus amples informations concernant la modernisation des ascenseurs en Belgique, rendez-vous sur : http://economie.fgov.be/fr/entreprises/securite_produits_et_services/Securite_des_ascenseurs/Securite_ascenseurs_modernisation/#.WJRnirkzXL8
 

Published with Prezly