Les opérateurs télécoms unissent leurs forces et deviennent membres d’Agoria

Mardi 10 janvier 2017 — Depuis le 1er janvier, les principaux opérateurs de télécommunications de notre pays sont membres de la fédération technologique Agoria. Brutélé (VOO), Colt Technology Services, Nethys (VOO), Orange Belgium, Proximus et Telenet souhaitent ainsi unir leurs forces dans des dossiers qui concernent notamment la numérisation, la réglementation et les investissements dans l’infrastructure. « Il s’agit d’un signal fort et important », estime Marc Lambotte, CEO d’Agoria. « Désormais, c’est d’une voix claire et forte que le secteur télécom, qui procure 20.000 emplois directs dans notre pays, pourra parler : celle d’Agoria. Ensemble, nous dirons aux autorités nos ambitions. La plus forte, c’est que la Belgique, aujourd’hui cinquième dans l’indice européen de la connectivité, soit demain à nouveau la première. » 

« Les opérateurs télécoms entretiennent entre eux une concurrence extrêmement forte et saine. Il en résulte que la Belgique fait partie du top du classement européen en matière de connectivité. Notre pays est d’ailleurs reconnu comme précurseur, au même titre que les pays nordiques. C’est lié à un maillage industriel extrêmement serré, ainsi qu’à une combinaison assez unique d’entreprises actives dans l’ICT et d’opérateurs télécoms ayant une empreinte nationale très forte », poursuit Marc Lambotte. 

Brutélé (VOO), Colt Technology Services, Nethys (VOO), Orange Belgium, Proximus et Telenet, les six nouveaux membres d’Agoria, réalisent près de 8,2 milliards EUR de chiffre d’affaires et représentent 18.152 emplois directs. Ils fournissent des services de connectivité fixe et mobile aux entreprises et aux particuliers. Ces services sont extrêmement étendus, puisqu’ils incluent aujourd’hui – en fonction de l’offre propre à chaque opérateur – des solutions de stockage (cloud), la diffusion et la production de contenus de divertissement, mais aussi et encore des plateformes et réseaux dédiés à l’’Internet of Things’.

Ces concurrents partagent, avec l’ensemble de l’industrie technologique, une volonté identique : celle d’être vecteurs de croissance et d’emploi, pour la Belgique et ses régions. Comme le rappelle le Bureau du Plan, chaque euro investi dans les réseaux de télécommunications génère par ailleurs 0,77 euro de plus-value pour le reste de l’économie. Et chaque emploi dans ce secteur en génère 1,2 dans les autres secteurs de notre économie.

« Je partage et défends l’ambition des dirigeants et des employés de ces six fleurons : être reconnus comme des acteurs majeurs d’une société prospère, durable et inclusive », conclut Marc Lambotte. 

« Telecom Industries » développera au sein d’Agoria mais surtout auprès des interlocuteurs institutionnels et du grand public, quatre axes prioritaires :

  • Faciliter le déploiement d’infrastructures télécom de qualité ;
  • Répondre aux enjeux sociétaux posés à l’industrie et à ses acteurs : comment la communication et les réseaux peuvent concourir à la sécurité, à la mobilité, et à toute une série d’enjeux importants ;
  • Contribuer à créer une dynamique saine entre tous les acteurs de l’écosystème internet, en vue d’améliorer la connectivité et de créer plus de services intéressants pour les consommateurs et les entreprises.
  • Et enfin, faire reconnaître le rôle essentiel des opérateurs télécom dans une croissance économique porteuse d’emploi pour la Belgique et ses régions.

 

Published with Prezly