L’industrie automobile recherche 600 nouveaux collaborateurs dans notre pays

Agoria : « Les entreprises recherchent des collaborateurs ayant des connaissances relatives aux véhicules électriques »

Dimanche 15 janvier 2017 — Actuellement, une trentaine d’entreprises du secteur automobile proposent 600 postes de travail dans notre pays. C’est ce que révèle une enquête de la fédération de l’industrie technologique Agoria à l’occasion du Salon de l’Auto. « Il s’agit aussi bien d’emplois dans de grandes entreprises de production que de fonctions chez des sous-traitants », souligne Marc Lambotte, CEO d’Agoria. À noter que la transition vers les véhicules électriques se remarque clairement dans les listes d’offres d’emploi. De nombreuses entreprises sont à la recherche de collaborateurs possédant des connaissances dans le domaine de la mobilité électrique. C’est notamment le cas du constructeur automobile Audi Brussels, du sous-traitant C-Mac Elektromag à Renaix et du constructeur d’autobus VDL à Roulers.

Le constructeur d’autobus VDL de Roulers joue résolument la carte de la mobilité électrique et a décroché récemment quelques beaux contrats. L’entreprise recherche dès lors constamment de nouveaux collaborateurs. Dix postes sont actuellement vacants dans cette entreprise. Sharon Lepoudre, HR Manager : « Dans les transports en commun en Europe, on note actuellement une évolution où la durabilité, le respect de l’environnement et l’application d’innovations occupent une place de plus en plus importante. Pour répondre à cette demande, nous misons pleinement chez VDL sur le bus électrique. En raison de cette nouvelle technologie, nous souhaitons attirer de nouveaux collaborateurs possédant des connaissances très spécifiques en électricité, à tous les niveaux et dans tous les départements de notre entreprise ».

C-Mac Elektromag produit des composants électroniques pour les constructeurs automobiles et recherche actuellement de nouveaux collaborateurs. Danny Detemmerman, directeur de C-Mac : « il y a plusieurs raisons pour lesquelles nous recherchons en permanence du personnel technique qualifié: nous introduisons très régulièrement de nouvelles technologies et de nouveaux procédés, la complexité de nos produits augmente, nous devons répondre à des exigences toujours plus élevées en matière de traçabilité des produits, la production est automatisée et numérisée. De plus, notre besoin de personnel devient important étant donné que nous souhaitons remplacer la génération du baby-boom qui commence à quitter l’entreprise. »

Cette année, Audi Brussels se prépare à la production d’un véhicule entièrement électrique. Une centaine d’emplois y sont actuellement vacants. Erik Prieels, directeur RH : « Bientôt, Audi Brussels va ouvrir une toute nouvelle page de son histoire. Le succès de l’A1 va connaître une suite particulièrement belle grâce à l’Audi e-tron, le tout premier SUV 100% électrique du groupe Audi qui sera produit à Bruxelles dès 2018. Par conséquent, nous sommes en train de nous constituer l’expertise nécessaire et d’élargir nos connaissances actuelles dans la technologie automobile (batteries, moteurs électriques, systèmes de commande, matériaux spécifiques comme l’aluminium) et l’automatisation (robotique, techniques de transport, méthodes de production,…). En d’autres mots, nous pouvons offrir sans problème un job de rêve à celles et ceux qui se passionnent pour les toutes nouvelles technologies. »

Qui peut solliciter ? 

« L’industrie automobile dans notre pays s’adapte pleinement à l’évolution vers la mobilité électrique, » indique Lambotte. « Cela signifie qu’il faut également de nouvelles compétences sur le terrain. Les travailleurs existants, en se recyclant, et de nouveaux collaborateurs doivent utiliser davantage d’applications électroniques et de technologies liées aux batteries. Les candidats dotés d’une formation en électronique sont donc bien placés, mais les entreprises recherchent aussi des spécialistes des TIC (des Embedded Software Engineers, par exemple) ainsi que des analystes données. Le véhicule moderne est en effet un produit de haute technologie, rempli de capteurs et de services connectés. »

Les offres d’emploi des entreprises automobiles sont placées dans la rubrique “jobs” du site internet www.BEAutomotive.be. Les candidats intéressés (jeunes diplômés, collaborateurs plus expérimentés et demandeurs d’emploi) peuvent prendre contact avec les entreprises en utilisant le lien ou l’adresse e-mail renseignée dans les offres d’emploi. 

L’industrie automobile belge compte dans notre pays plus 300 entreprises belges et internationales et occupe 70.000 personnes.